Modèle économique urbain

Mon premier principe de l`économie urbaine ne signifie pas que le destin de chaque ville est préordonné. Cela nous amène à mon deuxième: lorsque les villes subissent des changements dramatiques dans leurs trajectoires de croissance, la raison est presque toujours en dehors des événements ou des changements technologiques. Les frontières européennes de l`après-guerre sont un exemple de la manière dont les conditions politiques peuvent façonner la croissance. Après que le rideau de fer a été dessiné en 1947, les villes en Allemagne de l`Ouest ont eu accès à la Communauté économique européenne croissante, tandis que les villes en Allemagne de l`est n`ont pas. L`une des villes d`Allemagne de l`est était Leipzig, qui était la quatrième ville allemande avant la seconde guerre mondiale, mais est tombée à la 13e place aujourd`hui. 106 et MARTIN J. BECKMANN CX X-0-2-(X 2-2Ot 2-~ Lo Lo (10) (1 1) et la fonction de production agrégée en termes de main-d`œuvre globale Lo est alors 2-Zo = be · L3. (12) la question s`est donc montrée équivalente à l`étude d`un processus de croissance dans une économie à deux secteurs où un bien urbain est produit avec des rendements croissants à l`échelle et un bien agricole est produit avec des rendements décroissants à l`échelle. (Les transports ne doivent plus être considérés explicitement.) Dans notre modèle le bien urbain est soit consommé dans la ville ou transporté à la ville comme fret de retour sans frais.

Nous supposons que le marché réalise une allocation efficace du total du travail disponible L entre la production urbaine et agricole. La théorie économique montre que cela est vrai sous une concurrence parfaite. L`objet du marché est alors de maximiser le bien-être tel que mesuré par une fonction d`utilité globale. Que ce soit spécifié comme U = aZO + (1-a) Z ~ (13) en termes de résultats globaux Zi des deux secteurs. En outre, nous avons les fonctions de production Zi = bi licit où O < FO < 1 < pl. Une force de travail totale donnée L est ensuite allouée pour atteindre Max a être lobe + (1-a) b ~ lath, Lo, tel que le lagrangien (14) (15) Lo + Li`L. un boLo ¢ ° + (1-a) b ~ Last + A (N-Lo-Li) (16) ces racines font l`objet de mon premier principe d`économie urbaine: la taille et l`emplacement des villes sont des déterminants clés de la richesse. L`une des conclusions les plus étonnantes de la recherche sur les économies de la ville est que les hiérarchies urbaines sont remarquablement stables au fil du temps. Ce n`est que rarement que les grandes villes se retrouvent délogées par les nouveaux arrivants.

La première ville à arriver au sommet acquiert un avantage fixe, ce qui se traduit par des niveaux de richesse plus élevés. Dans chaque nation européenne, la plus grande ville il y a un siècle reste la plus grande aujourd`hui. Les classements démographiques des villes sont également étonnamment stables. Lyon est depuis longtemps la deuxième plus grande ville de France.